Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!



La compagnie aérienne virtuelle française Littoral Airlines, que dirige depuis juin 2002, Jean-Charles APPIN, pilote de l'aéronautique civile et militaire passionné de simulation de vol,  jouit d'une situation atypique dans le monde des VA.


C'est d'abord l'une des premières compagnies virtuelles à avoir été certifiée par l'Organisation de l'Aviation Virtuelle Internationale (IVAO) pour le vol en réseau sur le Net. L'histoire retiendra ensuite l'incroyable destin de Littoral Airlines dont le nom a fait la une de la presse économique et aéronautique internationale pendant plusieurs mois.


En 2002 Jean-Charles APPIN, président fondateur de la future VA Littoral Airlines, contacte en effet la compagnie réelle Air  Littoral basée sur l'aéroport de Montpellier, pour obtenir l'autorisation d'utiliser son logo et la superbe livrée des appareils en exploitation, pour son activité de simulation de vol sur le réseau et insiste bien sur le choix qu'il a fait de nommer la compagnie virtuelle "Littoral Airlines" pour éviter toute confusion avec la vraie compagnie Air Littoral. Cette autorisation lui est accordée et Littoral Airlines prend son envol sur le réseau IVAO.


Entre temps, les compagnies KLM, Lufthansa, Euralair et Swissair vendent les participations  qu'elles détiennent au capital d'Air Littoral et la compagnie est déclarée en faillite en 2003. Plusieurs tentatives de reprise ayant échoué, un projet de création d'une nouvelle compagnie par la chambre de commerce de Montpellier voit le jour en mars 2004. Ce projet prévoit la reprise des lignes desservies par Air Littoral désormais placée en liquidation judiciaire. Le conseil régional du Languedoc-Roussillon prévoit un financement à hauteur de 4 millions d'euros en vue de permettre la création de 200 emplois et l'exploitation de cinq avions ATR pour desservir au départ de Montpellier, les villes de Lille, Nantes, Strasbourg, Bordeaux, Ajaccio, Bastia plus Alger et Oran, en Algérie.


C'est à partir du mois de février 2004, que le monde réel rattrape celui du virtuel car à son grand étonnement Jean-Charles APPIN est contacté par l' un des futurs dirigeants de la nouvelle compagnie régionale pour un rachat du nom de domaine du site Littoral Airlines car les investisseurs souhaitent que la nouvelle entité soit créée sous le nom de Littoral Airlines SA. et s'aperçoivent que cette compagnie existe déjà et met en ligne sur le net un site en .com. Compte tenu des enjeux économiques et financiers pour la région,  Jean-Charles APPIN décide simplement de céder gratuitement le nom de Littoral Airlines pour que le projet aboutisse et de changer le nom de la VA. En attendant l'obtention des autorisations nécessaires (agrément auprès du Conseil supérieur de l'aviation marchande (CSAM),  et auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) pour obtenir le certificat de transporteur aérien (CTA). le projet  de lancement de la nouvelle compagnie Littoral Airlines sous la présidence de Serge SELLAN dirigeant la  société 3S, basée à Toulouse, Roissy et Orly, est annoncé à  la presse par Jean DURAND futur directeur, le Président du Conseil régional et le Président de la CCI, avec une éventuelle embauche des anciens salariés d'Air Littoral et l'objectif de transporter 300.000 passagers par an. 


Il a fallu pour répondre à l'urgence créer une page de redirection du site de la compagnie aérienne virtuelle Littoral Airlines vers une page d'accueil provisoire annonçant la création de la nouvelle compagnie régionale. Incroyable ! C'était bien la première fois qu'une vraie compagnie aérienne souhaitait prendre le nom d'une compagnie virtuelle. Dans la pratique, c'est l'inverse qui se produit.  Cette situation a eu pour conséquence de confronter Jean-Charles APPIN qui assurait l'administration du site à l'époque à un brusque afflux de visiteurs sur le site de la compagnie virtuelle Littoral Airlines, et à la nécessité de répondre à nombreuses demandes de renseignements sur les horaires des futures lignes, à l'impressionnante quantité de CV de pilotes, de PNC, de techniciens de maintenance ou encore, de personnels administratifs.. 


Malheureusement,  l'histoire retiendra surtout qu'après les élections de mai 2004, le nouveau président de région, Georges Frêche, n'a pas voulu apporter les 4,2 ME promis par son prédécesseur.  Le projet Littoral Airlines SA était donc mort-né.  AIR LITTORAL  n'existe plus. Feu Littoral Airlines  SA n'a pas survécu à une conjoncture défavorable... La compagnie aérienne virtuelle Littoral Airlines que préside Jean-Charles APPIN s'est donnée pour ambition de faire revivre dans les cieux d'IVAO  les Lignes aériennes LITTORAL et de maintenir cette compagnie historique "en vie" sur le réseau sous ses couleurs méditerranéennes ensoleillées.... Air Littoral était la compagnie des gens du Sud... Aujourd'hui les avions décollent sur le réseau, des aéroports du monde entier et les pilotes de Littoral Airlines annoncent fièrement sur les fréquences radio leur indicatif LIT en souvenir d'AIR LITTORAL  Ce n'est pas sans rappeler d'autres compagnies qui ont disparu après avoir fait les beaux jours de l'aviation commerciale du XXe siècle :  UTAAOM, TAT.. Air Inter,  Air Liberté,  Régional Airlines, Flandre Air, Minerve, Euralair, .


 

http://www.littoral-airlines.com


Jonathan HILAIRE

Rédacteur  Web magazine

60400 NOYON